Une nouvelle conception du rapport texte-image qui remplace la page blanche par un palimpseste pictural aux couleurs imprévues où Van Gogh se superpose à Ingres, Gauguin à Jiri Kolar, Léonard de Vinci à la couronne de l'empereur Rodolphe II ou à des artistes inconnus. L'écrit vient se dessiner par-dessus, mettant la dernière main à son propre bouleversement qui répond, s'oppose ou se fond dans le fond. Le tout donne des livres à chaque fois uniques dont l'art est de perturber les automatismes du regard.


Jean-Gaspard Páleníček
Mater dolorosa
Hors collection
80 pages, 14 x 20 cm, 2009
ISBN : 978-2-908120-20-2
10,00 euros

***

Avancer de par l'aube pâle
Marcher dessus le fil du môle
Inspirer la chaleur opale
Nager de par la brise molle

Il me plaît d'effleurer ce hâle
Alors que mon âme s'exhale
Frais comme les tresses des saules
La tête inclinée vers le sol.

Jean-Gaspard Páleníček
Le Ménage de Balzac
Hors collection
136 pages, 14 x 20 cm, 2009
ISBN : 978-2-908120-19-6
16,00 euros
En 1839, pressé d'écrire une pièce de théâtre dont il espérait tirer fortune, Honoré de Balzac engagea un jeune poète. Sa consigne : dormir le plus possible afin d'être prêt, à toute heure du jour et de la nuit, à écrire sous la dictée du maître. Le Ménage de Balzac reprend cette situation loufoque - à un détail prêt : ce que le grand écrivain ignore, c'est que son jeune assistant est amoureux de sa fille et qu'il a pris cet emploi également pour se rapprocher d'elle...
En transposant cette anecdote dans un contexte contemporain, inspiré de choses vues en République tchèque dans les années 90 - au moment de la transition des sociétés d'Europe centrale entre communisme et capitalisme - Jean-Gaspard Páleníček dépeint une froide tranche de vie trempée de visions oniriques, où le recours à des registres bas signifie une forme atténuée, vague à dessein, fébrile quelque fois, de la parole. Récit d'une quête d'amour, sombre tableau de famille, la matière de son texte est la vie au quotidien, tout simplement, dans ce qu'elle a de plus banal, de plus implacable parfois, voire de plus irréel - mais avec, aussi, ses précieux moments de pur bonheur et de grâce.

Jean-Gaspard Páleníček
Les Bouleaux
Hors collection
48 pages, 14 x 20 cm, 2008
ISBN : 978-2-908120-18-9
10,00 euros
Une maison dans une province de Bohême, des routes forestières, un grand-père compositeur en tenaille entre son ambition et le régime communiste, une histoire familiale marquée par l’histoire tchèque de la deuxième moitié du 20ème siècle, de la Seconde Guerre mondiale à l’après-Révolution de velours en passant par l’expulsion de la minorité allemande et les grand procès politiques... Ce récit pose la question de la relation entre éthique et création artistique. Il est, pour le dire simplement , l’expression sensible et subjective d’un roman national – transnational même, dans la mesure où il est écrit en français. Jean-Gaspard Páleníček nous aide à penser une histoire mal connue, vue sous l’angle de passions que personne n’ignore : de l’amour à l’indifférence, du courage à la lâcheté... Troublante révélation de l’universel singulier, qui revêt les formes du rêve pour rendre le réel admissible.

Jiri Kolar
Mode d'emploi
Traduit du tchèque par Erika Abrams,
64 pages, 16 x 23,5 cm, 1988.
900 exemplaires numérotés.
ISBN : 2-9502047-2-4
19,50 euros
Recueil de 52 poèmes "déstatiques" écrits en 1965 et publiés à Prague en 1969 — par jeu et pour de vrai, une mythologie quotidienne pour chaque semaine de l'année.

Paul Verlaine
Chanson d'automne
32 pages, 12 x 15 cm, 1988.
500 exemplaires numérotés.
ISBN : 2-9502047-1-6
10,00 euros
Pour désespérer les amateurs du comparatisme, vingt-quatre traductions tchèques, de 1896 à nos jours, des vers connus de chacun.

Frantisek Halas
Les vieilles femmes — Les jeunes femmes
Traduit du tchèque par Erika Abrams.
32 pages, 12 x 16 cm, 1989.
500 exemplaires numérotés.
ISBN : 2-9502047-3-2
10,00 euros
Deux très belles œuvres d'un des poètes tchèques les plus importants de l'entre-deux-guerres, mort en 1949.

Ivan Blatny
Poèmes
Traduit du tchèque par Erika Abrams.
32 pages, 12 x 16 cm, 1989.
500 exemplaires numérotés.
ISBN : 2-9502047-7-5
10,00 euros
Quelques échantillons plurilingues de l'écriture au quotidien d'un poète tchèque né en 1919, réfugié en Angleterre de 1948 jusqu’à sa mort en 1990, assidu à rebâtir la tour de Babel dans l'exil intérieur de la claustration psychiatrique.

Jiri Kolar
Œuvres posthumes de monsieur A.
Traduit du tchèque par Erika Abrams.
32 pages, 12 x 16 cm, 1989.
500 exemplaires numérotés.
ISBN : 2-9502047-8-3
10,00 euros
La mystification considérée comme un des beaux-arts et illustrée par une petite collection de poissons d'avril mis en vers aux jours les plus noirs de la Tchécoslovaquie stalinienne des années cinquante.

Jiri Kolar
Opere postume del signor A.
Traduit du tchèque en italien par Alessandra Mura et Sylvie Richterova.
32 pages, 12 x 16 cm, 1990.
500 exemplaires numérotés.
ISBN : 2-908120-04-6
10,00 euros
Edition italienne de l’ouvrage précédent.

Erika Abrams
Déplacements de sourds
32 pages, 12 x 16 cm, 1989.
500 exemplaires numérotés.
ISBN : 2-9502047-9-1
10,00 euros
Ni tchèque, ni poésie. Exercices d'affouillement sur un non-dit.

Ladislav Klima
Cogitata
Traduit du tchèque par Erika Abrams,
32 pages, 12 x 16 cm, 1989.
500 exemplaires numérotés.
ISBN : 2-908120-00-3
10,00 euros
Choix d'aphorismes, invectives, pense-bêtes et acrobaties intellectualo-langagières extraits du journal d'un penseur, mort à Prague en 1928, qui fut sans doute l'incarnation la plus irréductiblement originale de la vie de l'esprit dans une Europe centrale désormais mythique.

Ivan Wernisch
Au jour d'hier
Traduit du tchèque par Patrick Ourednik.
32 pages, 12 x 16 cm, 1990.
500 exemplaires numérotés.
ISBN : 2-908120-02-X
10,00 euros
Ivan Wernisch (1942) publie ses premiers recueils dès le début des années soixante. Interdit après 1968, il continue à écrire pour des éditions samizdat et devient peu à peu la figure la plus marquante de la poésie tchèque contemporaine. Une œuvre poétique d'une extrême variété formelle est unie autant par le sens du burlesque que par le renouveau constant des moyens poétiques et linguistiques.